Journalisme d’investigation

Pour le compte du magazine EDITO, j’ai eu l’occasion de couvrir la 6ème Conférence internationale du journalisme d’investigation. Vous trouverez ci-dessous des liens renvoyant au différents papiers que j’ai pu publier à cette occasion. Les textes publiés par le magazine font l’objet d’un renvoi à EDITO après la signature et sont également placés dans la catégorie ad hoc de ce blog (Article Edito). Les autres constituent des billets et des analyses et/ou des opinions qui n’engagent que moi. Voici la liste des papiers concernant le GIJC et le journalisme d’investigation publiés sur Chacaille jusqu’à ce jour (mai 2010) :

  • Facebook a sauvé ma vie sociale affirmait ironiquement Roberto Saviano lors de la conférence inaugurale du Congrès. Par la suite, le journaliste a également donné une intéressante conférence de presse. Saviano est revenu sur ses conditions de vie, celle d’un homme pousuivi par la mafia au royaume de Berlusconi
  • Seymour « Les-Bons-Tuyaux » Hersh est venu présenter sa petite cuisine en matière d’investigation. Son secret : faire parler les vieux. Ils ne demandent que cela. On ne saurait donner tort au grisonnant Hersh qui a noyé son public d’anecdotes et de bons mots un petit peu plus longtemps que l’heure qui lui était impartie !
  • Mon business plan et simple : je reçois de l’argent et je le dépense affirmait, goguenard, Stephen Engleberg, le patron de Propublica avant d’en rajouter encore une couche : « …et je dépense toujours plus d’argent que j’en reçois ». Engelberg est venu présenter le modèle organisationnel et financier de sa fondation qui s’est spécialisée dans l’enquête.
  • Toujours sur la question des modèles de financement, Mark Lee Hunter, journaliste et enseignant à l’université Paris-II, s’est montré plus nuancé sur la possibilité de financer l’enquête à travers des fondations. Il préfère insister sur la nécessaire collaboration entre ONG et journaliste d’investigation. Quand on les journalistes ne sacrifient pas leur objectivité sur l’autel de cette collaboration, Hunter embraie sur une réflexion éthique du journalisme pour le moins originale et novatrice.
  • Le journaliste-qui-a-lancé-ses-chaussures-sur-Bush-et-qui-ne-le-regrette-pas était présent aussi. Muntazer Al-Zaïdi est brièvement revenu sur l’événement. Mais sa présentation a surtout porté sur les conditions de travail des journalistes en Irak. Il a distillé un certain nombre de conseils à l’intention de ses collègues occidentaux.
  • Et si l’édition constituait le dernier bastion du journalisme d’investigation ? Sous ce titre un peu provocateur nous nous sommes intéressés aux conditions de l’enquête et de sa restitution. Si d’autres supports sont également pratiques pour la publication d’une investigation, il n’en reste pas moins qu’un livre constitue encore le meilleur média pour restituer le fruit de longues enquêtes.
  • Comment raconter la mémoire des vainqueurs ? Loin des scoops et des grandes affaires, cette conférence qui portait sur la bataille de Dien Bien Phu à partir de la mémoire des soldats viet minhs a permis de montrer que le journalisme d’investigation n’est pas l’affaire de sujets particuliers mais d’une méthode et d’une posture qui tranche avec la couverture de l’actualité au quotidien.
  • Des portraits de journalistes qui ont participé au congrès
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s