Paul McGuire est un écrivain raté reconverti en journaliste paumé qui squatte le canapé de son frère dans le Bronx. Son addiction aux jeux d’argent  et son prêt pour aller à l’université l’ont durablement endetté. Quand un site de poker l’engage pour aller suivre les World Series Of Poker à Las Vegas, il n’hésite pas longtemps. Et tant pis si son salaire finira immanquablement sur le tapis vert d’un des nombreux casinos de la «Ville compromise». Le voilà parti pour Sin City, la cité du pêché.

Le terrain de jeu de McGuire est en fait terriblement miné. Il y a plus de 30 ans, Hunter S. Thompson a publié «Las Vegas Parano», ouvrant la voie au gonzo : un journalisme alcoolisé, amphétamisé et forcément un peu subjectif. Thompson décrivait la ville comme la mère de tous les vices et comme la fosse commune dans laquelle le rêve américain s’était encoublé. Difficile de remettre une couche derrière, donc. Pourtant  McGuire s’en sort très bien. Son récit oscille entre une double posture : il est un journaliste spécialisé dans le poker. Un peu comme un commentateur sportif, il est capable d’une froide distanciation notamment lorsqu’il s’agit d’analyser les parties de poker et l’industrie du jeu. Mais c’est aussi un joueur un peu compulsif, qui ne crache pas dans son verre ou sur une partie de jambes en l’air. «Docteur Pauly» comme le nomment les habitués du tapis vert, cohabite avec une sorte de Mister Hyde du vice et du jeu.

A travers des portraits décalés -des joueurs névrosés qui s’oublient autour des tables et des machines – et des scènes cocasses – comment se prendre un râteau auprès d’une serveuse fan de Jésus et enceinte jusqu’au cou- , Vegas  semble s’animer et devenir un personnage, le véritable héros du livre de McGuire. La ville aimante et aspire les hommes, puis les recrache, fauchés, exténués. A la fois glauque et baroque, ce récit étiqueté «document» par son éditeur, Inculte, dévoile la sordide réalité d’une ville entièrement organisée autour de l’industrie du jeu.

 Notule publiée dans le Courrier

Paul McGuire, Lost Vegas, Inculte, 2011

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s