Le dernier hors-série publié par Le Monde Diplomatique mérite le détour. On y trouve exclusivement des courts récits sous la forme de bandes dessinées autour de thématiques d’actualité. C’est Monsieur Vandermeulen himself qui ouvre le bal avec un éditorial pas piqué des vers. Le vénérable sémioticien (initiateur d’une méthode pédagogique expérimentale par le biais d’un programme de vulgarisation culturelle basé sur la vulgarisation et l’adaptation des savoirs en bande dessinée, excusez du peu) nous rassure : plus personne ne lit le Monde Diplo jusqu’au bout. C’est bien. c’est de bonne qualité. C’est exigeant. C’est un peu chiant aussi.

« Fort de ce constat, la bande dessinée nous a paru la solution la plus évidente pour renouveler l’attraction des analyses par trop déprimantes de nos rédacteurs », affirme encore Vandermeulen qui annonce le passage complet de la rédaction à ce nouveau mode narratif pour janvier 2011, au moment du festival de la BD d’Angoulême. La tartufferie vandermeulienne ne m’a jamais semblé aussi pertinente que dans cet édito. Après lecture de ce passionnant numéro, j’en arrive au même constat : « la bande dessinée, c’est le progrès ; n’ayez pas peur. »

A lire sur Chacaille notre précédent billet concernant bande dessinée et journalisme ou encore la critique de la journée d’un journaliste américain en 2889

Publicités

Une réflexion sur “Journalistes ! « La BD c’est le progrès; n’ayez pas peur. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s