Notre première causerie de la rentrée est consacrée à la mutation culturelle produite par Internet et les nouvelles technologies. L’arrivée du Net dans notre quotidien bouleverse nos habitudes, modifie nos rapports à la lecture, à la connaissance, à l’apprentissage. Pour le meilleur ou pour le pire ? En compagnie de nos invités, nous tâcherons d’explorer et d’apprécier ces changements.

De savants crétins, c’est tout ce que l’écriture risque de produire, confiait en substance Socrate au jeune Phèdre sous la Plume d’un Platon qui n’en est pas à un paradoxe près. Socrate qui était en effet persuadé que le développement de l’écriture alphabétique ne pourrait que nuire à la transmission des connaissances qui se déroulaient auparavant dans le cadre d’une discussion, d‘un dialogue entre plusieurs interlocuteurs. Dégénérescence et déclin du savoir. Voilà ce qu’était censé représenter l’avènement de l’écriture.

C’est dans Playboy, 2000 ans plus tard, que le philosophe Marshall McLuhan donne le change au philosophe grec. Nous sommes en 1969. Explosions de nouveaux médias que l’américain qualifie d’électriques. Les interrogations de Socrate refont surface alors qu’il s’agit de s’interroger sur l’irruption de ce petit écran carré qui s’invite dans tous les foyers. En quoi va-t-il changer nos rapports à l’information, au savoir, quelles transformations de nos valeurs, de nos attitudes, la télévision va-t-elle produire. La réponse de McLuhan fait date, encore aujourd’hui : on n’en sait foutre rien. On a le nez dans le guidon. Selon le philosophe, le passage d’un environnement à un autre produit des mécanismes de résistance inconscients. La réalité des changements qui nous touchent n’est pas perceptible à l’instant. On a toujours un train de retard dans notre vision du monde.

C’est pourtant ce train que l’on vous propose de prendre ce prochain mardi 20 octobre sur Fréquence Banane à 20h00, puisque nous causerons de l’irruption des nouvelles technologies et de l’internet dans notre sphère culturelle et scientifique. Nous aurons le plaisir de recevoir autour de nos micros trois invités, Olivier Glassey, Stéphanie Booth et Lyonel Kaufmann qui s’efforceront de nous éclairer depuis leur domaine de connaissance… et leurs convictions.


Invité-e-s

Olivier Glassey est sociologue à l’Université de Lausanne

Stéphanie Booth est blogueuse, experte en nouvelles technologies de la communication

Lyonel Kaufmann est historien, formateur à la HEP-Lausanne

Pour écouter l’émission, cliquez ici.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s